L’installation électrique

NF-C-15-100Une installation électrique défaillante représente un risque important d’électrisation (4 000 électrisations graves avec une centaine de morts par an), et cause de nombreux départs de feu (sur 250 000 incendies, 80 000 sont d’origine électrique).

La norme NF C 15-100 pour la mise en conformité prévoit :
•Un appareil général de coupure et de protection.
•Un dispositif parafoudre éventuel suivant les spécificités du logement.
•Des dispositifs de protection différentiel 30mA pour tous les circuits dont un de type A pour les circuits du lave-linge et des plaques de cuisson ou cuisinière.
•Des dispositifs de protection contre les surintensités pour chaque application, appropriés aux sections imposées selon la nature des circuits.
 

Les risques inhérents à toute installation électrique vétuste ou non conforme sont :

- risque de contact direct ou indirect avec une partie métallique (de l’installation ou d’un appareil d’utilisation) sous tension conduisant à une électrisation ou à une électrocution (décès de la personne).

- risque d’échauffement, de court-circuit, d’arc électrique conduisant à une inflammation de matières combustibles provoquant l’incendie ou l’intoxication par dégagement de produits de combustion nocifs

 

 LES CINQ RÈGLES A OBSERVER

1. Présence d’un appareil général de commande et de protection de l’installation, en principe le disjoncteur de branchement.
Cette disposition permet d’interrompre en un lieu unique, connu et accessible, la totalité de la fourniture de l’alimentation électrique en cas d’incident ou d’intervention sur l’installation.

2. Présence d’une prise de terre et de son circuit de terre associé à une protection par dispositif différentiel (disjoncteur ou interrupteur différentiel) à l’origine de l’installation, de sensibilité appropriée aux conditions de mise à la terre. Ce dispositif peut être intégré au disjoncteur de branchement.
Cette disposition vise à prévenir tout contact d’une personne avec des masses métalliques anormalement mises sous tension pouvant entraîner l’électrocution. Le courant est évacué vers la terre avant que son contact ne puisse devenir dangereux pour les personnes. Afin d’assurer une protection efficace des personnes il convient d’adopter des dispositifs différentiels à haute sensibilité (30 mA)

3. Présence d’une liaison équipotentielle dans chaque local contenant une baignoire ou une douche (salle d’eau) et respect des règles liées aux volumes dans chaque local contenant une baignoire ou une douche (salle d’eau).
Cette disposition (qui consiste en une liaison physique par un conducteur entre toutes les matériaux métalliques) vise à protéger les personnes contre les risques d’électrocution qui sont aggravés par la présence d’eau

4. Présence d’au moins un tableau de répartition comportant les dispositifs de protection des circuits contre les surintensités tels que disjoncteurs divisionnaires ou à cartouches fusibles adaptés à la section des conducteurs de chacun des circuits d’utilisation.
Cette disposition vise à regrouper en un seul lieu les dispositifs de commande et de protection de tous les circuits.
Les protections contre les surcharges ou les courts-circuits sont destinés à éviter les échauffements anormaux des conducteurs pouvant entraîner leur détérioration et provoquer des incendies. Ces échauffements sont aussi la cause d’un vieillissement prématuré de l’installation.

5. Absence de tout risque de contacts directs avec des éléments sous tension pouvant entraîner l’électrocution et de tous matériels proscrits ou devenus dangereux par obsolescence
Cette disposition vise à prévenir tout contact d’une personne avec des parties de l’installation normalement sous tension pour éviter les chocs électriques pouvant entraîner l’électrocution. Elle consiste, par exemple, à identifier et à remplacer les matériels devenus dangereux par obsolescence (interrupteurs).